Originaire de Quimperlé Paul Rivalin reprend l’usine de galoches et de sabots et travaille avec Émile Tréhout. Paul Rivalin achètera en 1970 une fabrique de chaussons nommée Monserrat, située à deux pas de son propre atelier. Avec le chausson, l’entreprise entame une vraie diversification.